Et vous, vous êtes plutôt webmail à la maison ?

Par Sylvain - Catégories: E-mail, Internet, Utilisateur averti
Léger...Bof !Pas mal !Bien !Top ! (No Ratings Yet)
Loading...
Ajouter un commentaire

La question finit invariablement par se poser: quelle est la meilleure façon de consulter ses mails à la maison ? A l’aide d’un logiciel spécialisé ou en se contentant de se connecter sur un site Internet ?

Quelles alternatives existe-t-il ?

Les deux solutions les plus répandues consistent soit à lire directement ses mails depuis un site Internet (ce qu’on appelle un « Webmail »), soit à rapatrier tous ses mails localement sur son ordinateur, à l’aide d’un logiciel de messagerie (ce qu’on appelle un « client mail »). On verra qu’il existe également une approche hybride, qui permet de combiner les avantages des deux approches.


Quelques exemples :

  • de Webmail : hotmail, yahoo, gmail, laposte.net les portails des Fournisseurs d’accès (Free, Orange, Neuf…) etc. On trouve ici une comparaison des 3 plus gros.
  • de clients Mail : WindowsMail, Outlook et Outlook Express, Thunderbird, Entourage, Mac OS Mail etc.

Avantages/inconvénients du Webmail ?

Recevoir, lire et émettre ses mails depuis un Webmail présente un avantage immense, qui explique que cet usage se développe de plus en plus : on peut facilement consulter ses messages depuis n’importe quel ordinateur connecté à Internet. On peut ainsi traquillement lire son courriel à la maison bien sûr, mais aussi de passage chez des amis, à l’hôtel, dans un cybercafé pendant les vacances pour envoyer ses photos numériques prises en vacances etc.

Un deuxième intérêt important consiste à utiliser un Webmail avec une adresse indépendante de son Fournisseur d’Accès à Internet (FAI). Un des webmails les plus populaires, gmail, vous permet ainsi de disposer d’une adresse du type pierre@gmail.com, que vous pourrez consulter indéfiniment, même si vous dédidez de changer de Fournisseur d’Accès. Au contraire, si vous vous êtes habitué à lire vos mails sur votre adresse neuf.fr ou orange.fr, voilà une habitude qui vous fera peut-être hésiter avant de décider de changer de fournisseur.

Bien entendu, il y a également la solution qui consiste à disposer de sa propre adresse mail, comme nous le décrivions dans un précédent article.

webmail

L’usage du Webmail devient de plus en plus répandu, alors qu’il y a une dizaine d’années les gens relevaient plutôt leurs messages sur un logiciel de messagerie. Ce qui a bouleversé la donne, clairement, c’est le haut débit permanent (ADSL). Le Webmail présente en effet des inconvénients directement liés à sa nature: il nécessite d’être connecté pour accéder à ses mails, reçus ou émis, y compris les pièces jointes. Il pose donc la question de l’espace mémoire disponible, même si de plus en plus de webmails proposent d’immenses capacités de stockage. Mais surtout, il se heurte au problème de la connectivité permanente: si je veux retrouver un mail reçu il y a dix jours je dois me connecter à Internet sur mon Webmail, alors qu’avec un logiciel de messagerie tout est stocké sur mon ordinateur. Cet inconvénient fait paradoxalement la force du Webmail : les messages étant stockés sur un serveur extérieur, vous conserverez tous vos mails même en cas de plantage ou de vol de votre ordinateur.

Que reste-t-il aux logiciels de messagerie ?

On vient de voir un des intérêts principaux des logiciels de messagerie, à savoir le stockage local de tous les mails reçus et émis, ce qui permet d’avoir très rapidement accès aux informations et pièces jointes, sans même se connecter à Internet. C’est important par exemple si on a un portable pas toujours connecté (vacances…), et qu’on veut retrouver des messages reçus.

Le client mail présente également un certain nombre de fonctionnalités qui commencent à apparaître sur les webmails mais qui ne sont pas toujours aussi élaborées. Quelques exemples:

  • le lien avec un carnet d’adresses : vous stockez les noms, email, date de naissance de vos contacts ? Quoi de plus pratique que de pouvoir écrire directement à vos contacts parce que votre logiciel de messagerie sait les trouver ? Certains Webmails commencent à développer ce genre d’approche, mais là encore, cela va vous imposer de stocker votre carnet d’adresse sur un serveur extérieur, pas sur votre ordinateur.
  • la réalisation de filtres, de filtrages automatiques, de classements dans des répertoires: les webmails commencent à proposer des alternatives (les labels chez gmail par exemple), mais ne sont pas encore aussi pratique qu’un logiciel spécialisé pour déplacer vos mails dans le répertoire qui vous convient (« Travail », « Amis », « Impots »…) ou pour réaliser des actions spécifiques (renvoyer les mails émis par tel émetteur vers une autre adresse, afficher en bleu les mails reçus de ma tante etc.)
  • le chiffrement des emails : si pour une raison ou une autre vous souhaitez échanger des mails chiffrés (« cryptés ») avec vos correspondants, il est relativement facile d’installer un plug-in sur votre logiciel de messagerie qui vous permettra de le faire. La plupart des Webmails par contre ne le permettent pas, sauf à recourir à de sombres manipulations de copier-coller tellement hasardeuses et peu pratiques qu’on préfère les taire.
  • synchronisation avec un assistant personnel (PDA) : l’idéal quand on veut avoir ses mails sur un PDA ou un Blackberry consiste bien entendu à les recevoir directement via un réseau sans fil, à l’aide des technologies des opérateurs mobiles (comme gprs, edge, ou umts; ou encore via Wifi). Mais si vous disposez d’un PDA non connecté, vous apprécierez peut-être le fait de pouvoir le synchroniser avec votre ordinateur, pour dupliquer vos contacts et emails reçus et les emmener avec vous (pour les lire dans le train , préparer des réponses, avoir un plan d’accès reçu par email sous la main, etc.)

Et concernant la sécurité (virus, spams…) ?

On a parfois l’impression que le Webmail est une vraie solution contre les spams et virus, puisqu’il permet une consultation « à distance », sur un serveur Internet, et pas un rapatriement local des messages potentiellement dangereux ou non sollicités. C’est partiellement vrai.

Ce qui est vrai, c’est que les mails sont effectivement stockés sur un serveur extérieur à votre ordinateur. Si votre fournisseur d’accès dispose d’un filtre anti-spam et d’un antivirus, il va donc pouvoir vérifier l’inocuité de vos mails avant que vous les consultiez. Ces services sont néanmoins payants le plus souvent, et parfois chers. Par ailleurs il ne faut pas imaginer que parce que les mails sont consultés sur Internet et pas directement sur votre ordinateur, vous êtes protégés: il existe de plus en plus de forme de virus qui se répandent par la simple consultation d’une page web. Ainsi la lecture d’une pièce jointe reçue dans un webmail peut théoriquement affecter votre ordinateur. Concernant le spam, de plus en plus de fournisseurs mettent en place des solutions -parfois efficaces-, et vous avez par ailleurs bien souvent la possibilité d’interdire certains émetteurs de mails disgracieux (en les mettant dans votre « blacklist »). Les logiciels de messagerie permettent également ce genre de filtrages, et également des systèmes de détection de spams évolutifs: c’est vous qui signalez d’un clic de souris si un mail reçu est considéré comme du spam, et petit à petit le logiciel vous pose moins souvent la question: il « devine » à votre place que tel ou tel mail ne vous intéresse pas.

Et donc, que choisir ?

On verra dans un prochain article une solution consistant à cumuler les avantages d’un logiciel de messagerie avec la souplesse du webmail, tout simplement en synchronisant les deux.

No tags for this post.

Un commentaire to “Et vous, vous êtes plutôt webmail à la maison ?”

  1. Technomestique » Webmail ou client mail, pourquoi choisir ? a écrit:

    […] un précédent article, on évoquait les forces comparées des webmails (consultation sur un site Internet) et des […]

Laissez un commentaire

WP Theme & Icons par N.Design Studio. Hébérgé par Norjane 5
RSS (articles) RSS (commentaires) Connexion