15 jours avec iCloud, et semi-convaincu…

Par Sylvain - Catégories: Contenu numérique, Famille, Logiciel, Mac, Mobilité, Multimedia, Photographie, Sauvegarde, Utilisateur débutant
Léger...Bof !Pas mal !Bien !Top ! (3 votes, average: 4,00 out of 5)
Loading...
Ajouter un commentaire

Je viens de passer 15 jours avec iCloud. Petite revue des avantages et inconvénients de ce service de sauvegarde synchronisée de Apple.

La page d’accueil icloud.com

Pour commencer, rappelons que pour bénéficier de ce service il faut disposer au moins de la version « Lion » de Mac OS. iCloud est peut-être d’ailleurs l’un des avantages concrets majeurs de Lion par rapport à la version précédente de mac OS X, Snow Leopard.

 

J’ai donc activé (gratuitement) le service iCloud sur un Macbook Air sous Lion. Cela se passe dans les Préférences Système:

iCloud très concrètement, c’est d’un coté des terminaux (Macbooks, iMacs, ou appareils mobiles: iPads, iPhones) et de l’autre un site Internet, www.icloud.com (sur lequel on s’authentifie avec son Apple ID).

Je classerais les services d’iCloud dans 3 grandes catégories:

  • la « sauvegarde synchronisée » de données: permet de dupliquer en temps réel l’agenda, le calendrier, le mail, les signets Safari, les documents iWork. Dans le cas des Contacts et de l’Agenda, on peut faire les modifications indifféremment sur le site web ou sur ses machines, et les modifications sont synchronisées immédiatement. Dans le cas des Signets Safari, impossible de les voir ou de les éditer depuis le site web icloud.com, ils sont simplement stockés et synchronisés vers les autres machines. Précision importante concernant la synchronisation des mails: il semble que seul le compte « .me » fourni par Apple soit synchronisé. Autrement dit si vous lisez vos mail Google, Yahoo, etc. avec l’application Mail, ils ne sont pas sauvegardés sur iCloud.
  • le « partage multimédia« : cela concerne le partage de la musique (iTunes) et le partage des albums photos. Concernant les photos, si Apple parle pudiquement de « Flux de photos » c’est qu’iCloud n’est pas une solution de sauvegarde de vos photos dans le nuage. Il s’agit « juste » d’une solution de partage des photos entre plusieurs équipements Mac (les photos prises sur un iphone sont visibles sur un mac book et inversement par exemple), avec un historique glissant de 30 jours. Mais très concrètement mes photos prises il y a 1 an et stockées dans iPhoto ne sont pas dupliquées sur iCloud. iCloud n’est donc pas une solution de sauvegarde en ligne de photos.
  • la « gestion de devices« : la fonction « localiser mon mac » rentre en particulier dans cette dernière catégorie  (elle est bizarrement baptisée « localiser mon iphone » sur l’interface icloud.com, même s’il s’agit de localiser un macbook…). Cette fonction permet depuis l’interface web de localiser ses terminaux, d’envoyer des messages sur l’écran, voire même de les verrouiller ou de les effacer à distance. La localisation du terminal est diaboliquement précise, et la fonction d’effacement à distance peut se révéler très utile en cas de vol. Il faut néanmoins que l’appareil se connecte sur Internet bien entendu, et par ailleurs le service icloud ne garde que quelques heures en mémoire la dernière localisation de la machine.

Tout cela dans la limite gratuite de 5Go de stockage, et il est possible d’étendre la capacité en payant un upgrade.

Ce que j’aime :

  • très simple à mettre en oeuvre
  • interface icloud.com sobre et très réussie
  • le fonction « localiser mon mac » qui permet à défaut de récupérer un mac ou iphone volé d’avoir l’espoir que les données seront effacées
  • la synchro du calendrier, de l’agenda, et des favoris (bookmarks)
  • l’ouverture de la solution à des éditeurs tiers, qui peuvent profiter de la possibilité de sauvegarde en ligne.

Ce que je regrette :

  • l’impossibilité de sauvegarder de bêtes fichiers du Finder: c’est très clairement le plus gros défaut à mon avis. iCloud ne marche pas sur les plates-bandes d’un Mozy, hubiC ou Dropbox. On ne peut pas se dire: tiens, je vais sauvegarder tel répertoire sur iCloud. Techniquement ça ne présentait aucune difficulté pour Apple. Stratégiquement, je ne comprends pas bien qui ils avaient peur de gêner. C’est pourtant en ouvrant ce type de synchro supplémentaire qu’ils pourraient espérer vendre des Go de stockage.
  • la synchro de mail qui ne s’applique qu’aux mails « .me »
  • le stockage provisoire des photos, qui donne l’illusion d’un backup alors qu’il s’agit « seulement » d’un moyen de synchroniser du contenu entre plusieurs devices

Plus globalement, je trouve qu’iCloud cultive l’ambiguïté entre un service de stockage en ligne (ce qu’il n’est pas vraiment, sauf pour des applications bien spécifiques comme iCal, iWork…) et un service de synchronisation multidevices (signets, photos, musique).

Bref, ce que j’attends c’est que quelqu’un propose un « Finder like » ou un « dropbox like », qui permettrait sur Macbook ou iMac de choisir des répertoires de données à sauvegarder dans iCloud, quels que soient leurs contenus (musique, vidéo, fichiers excel, etc).

Il semble qu’il existe des façons détournées de le faire, comme indiqué par exemple ici, mais les fichiers en question ne sont pas visibles/manipulables depuis iCloud à ma connaissance.

Un commentaire to “15 jours avec iCloud, et semi-convaincu…”

  1. Marine a écrit:

    Il y a la possibilité de sauvegarder d’autres fichiers ou dossiers !
    Cela n’est pas intuitif mais on peut ouvrir un fichier text l’enregistrer ex : MonFichier.txt, le rechercher dans le finder puis ajouter sur le bureau (ou autre) un raccourci vers le dossier parent de MonFichier.txt et la on pourra mettre tous les fichiers, doc, musique qu’on veut et ça se synchronisera avec icloud !

Laissez un commentaire

WP Theme & Icons par N.Design Studio. Hébérgé par Norjane 5
RSS (articles) RSS (commentaires) Connexion